Le rôle croissant des métadonnées dans Salesforce DevOps

Les organisations tentent de mieux contrôler les processus de développement Salesforce. Ils considèrent DevOps comme un meilleur moyen de créer et de livrer des applications, non seulement en dehors de Salesforce, mais également au sein de Salesforce. Les métadonnées sont un élément clé de Salesforce DevOps. Il existe de nombreux outils puissants de création et de gestion de métadonnées qui deviennent populaires dans le monde DevOps plus large. Ils sont liés au développement de Salesforce. Cependant, la plate-forme Salesforce a des fonctionnalités uniques à garder à l’esprit lorsqu’il s’agit de métadonnées de vente pour le développement Salesforce. C’est ce dont nous discutons dans cet article: les différents outils et méthodes d’utilisation des métadonnées pour améliorer les pratiques DevOps, en particulier dans Salesforce. (Pour plus d’informations sur les équipes Salesforce DevOps, en particulier sur les raisons pour lesquelles elles ont besoin d’un contrôle de version, consultez l’article TechGenix ici.)

Qu’est-ce que les métadonnées?

Les métadonnées sont des données qui décrivent d’autres données.

– Shyam Oza, Product Management Manager chez Kaseya, écrit SalesforceBen

Les données sont l’objet clé dans Salesforce, comme le nom du compte, la source du client potentiel et le nom du contact. Les métadonnées existent un niveau au-dessus de ces données de base. Par exemple, les métadonnées des paramètres de compte comprendront le nom du compte, entre autres données.

Les métadonnées sont utilisées pour décrire plus que de simples objets et champs et des éléments plus complexes tels que la logique, le code et les mises en page. Si les objets sont les briques utilisées pour créer des applications Salesforce, les métadonnées sont le béton qui maintient ces briques ensemble. Avec un rôle si fondamental et fondamental, les organisations doivent réfléchir attentivement à la manière dont elles gèrent les métadonnées dans Salesforce.

Pourquoi les métadonnées sont-elles importantes?

Personnalisation de l’application

Les applications Salesforce sont de plus en plus adaptables. Les organisations ne sont plus satisfaites des solutions hors magasin et cherchent à créer des applications uniques qui répondent à leurs besoins commerciaux. La clé pour atteindre ce niveau de personnalisation des applications avec Salesforce est l’utilisation des métadonnées. Les métadonnées rendent la création d’applications personnalisées plus rapide et plus répétitive.

Automatisation des processus

Les métadonnées sont essentielles pour l’automatisation et l’utilisation de Salesforce. Les métadonnées permettent à la logique d’application personnalisée de mettre en œuvre une automatisation du flux de travail qui accélère les processus, fait gagner du temps et réduit la probabilité que des erreurs humaines pénètrent dans les processus.

Développement démonstratif

La croissance de Salesforce est désormais plus expressive. Les organisations souhaitent désormais se concentrer davantage sur la génération de code et moins sur la collecte de code, l’empaquetage et le développement. Les métadonnées rendent cela possible. Il simplifie les procédures qui suivent la création du code et le systématise.

Les métadonnées sont-elles utilisées en dehors de Salesforce?

Il est facile de considérer les métadonnées comme un autre élément étrange de l’écosystème Salesforce qui ne s’applique pas au monde DevOps plus large. Cependant, ce n’est pas le cas. Le mouvement informatique DevOps et cloud natif au sens large considère également les métadonnées comme un outil clé pour ses processus. Examinons quelques exemples de métadonnées utilisés dans le monde DevOps plus large en plus de Salesforce.

Grafeas

métadonnées Salesforce

Grafeas est un outil de gestion de métadonnées open source qui permet de développer du code à grande échelle. Grafeas gère les métadonnées liées aux environnements, aux conteneurs et aux artefacts logiciels. Créé par Google, c’est un projet open source qui est adopté par beaucoup. La plateforme e-commerce Shopify explique comment il utilise les métadonnées«Chez Shopify, nous utilisons Grafeas comme le lieu central pour stocker toutes les métadonnées sur nos applications, nous aidant à construire 6 000 conteneurs par jour et à nous faciliter la vie. En bref, Grafeas aide des organisations comme Shopify à gérer et développer des conteneurs à grande échelle.

Kubernetes et Helm

Kubernetes a une capacité de métadonnées appelée Étiquettes décrivant les applications «d’une manière qui peut être interrogée». Les balises sont utilisées pour regrouper et identifier des objets dans Kubernetes. commentaires est une autre forme de métadonnées dans Kubernetes. Ils peuvent être structurés ou non et peuvent utiliser des étiquettes. Des outils tels que les graphiques Helm tirent parti des balises et des annotations pour fournir des environnements déclaratifs répétitifs et automatisés. Kubernetes est la principale plate-forme d’orchestration cloud native, il est important que cette capacité soit intégrée à Kubernetes.

La boîte d’information (TUF) et le notaire

La boîte d’information (TUF) est un programme de fin d’études CNCF (Cloud-Native Computing Foundation) qui «améliore la sécurité en ajoutant des fichiers d’état vérifiables à un référentiel ou à une application». Ces enregistrements sont des formats de métadonnées, tels que des clés de chiffrement, des fichiers fragmentés et des numéros de version.

TUF est une spécification et non un outil. Les principes TUF sont appliqués par un outil appelé notaire. Créé par Docker, la principale caractéristique de Notary est sa capacité à mesurer la fraîcheur de toute mise à jour du système. Il utilise des métadonnées sous forme de points temporels et chaque mise à jour a cet horodatage qui est de courte durée. Une fois qu’un horodatage est obsolète, le notaire empêche le développement des informations dans le système. Cela garantit que seules les nouvelles mises à jour validées atteignent la production, ce qui se traduit par des mises à jour système plus sécurisées à la fois.

Ces différents développements montrent clairement que les métadonnées sont au cœur de l’approche DevOps et de l’informatique cloud native. Cela affecte les applications intégrées dans l’écosystème Salesforce.

Comment les métadonnées activent Salesforce DevOps

Objectif de Salesforce

Les outils répertoriés ci-dessus sont puissants, mais ils ne peuvent pas être utilisés tels quels lors de la création d’une application Salesforce. En fait, certains d’entre eux ne sont même pas compatibles avec un environnement Salesforce et sont construits avec Kubernetes comme plate-forme sous-jacente. Les équipes de développement Salesforce ont besoin d’une solution de gestion des métadonnées compatible avec Salesforce. Quelque chose qui peut être personnalisé par le monde DevOps plus large, ou si cela n’est pas possible, utilisez les mêmes principes et appliquez-les aux applications Salesforce. Cela est possible en utilisant les nombreuses solutions Salesforce DevOps disponibles aujourd’hui. Un exemple de ceci est AutoRABIT. Ces outils Salesforce DevOps incluent des métadonnées comme moyen central de gérer les référentiels et les déploiements dans Salesforce. Explorons plus en détail comment ils fonctionnent et ce qu’ils font.

Activation CI / CD

Les métadonnées sont vitales pour les processus CI / CD. Permet aux équipes de développement d’extraire du code d’un référentiel et de le traiter de manière asynchrone. Lorsque les développeurs apportent de nouvelles modifications, l’outil CI / CD peut utiliser des métadonnées pour comparer les versions et rechercher les conflits et les problèmes avec le code. Cela raccourcit la boucle de rétroaction pour le nouveau code, améliore la qualité et permet au code d’être écrit en petits morceaux et de manière cohérente.

Environnements de démonstration et implémentations

Les métadonnées permettent des applications sélectives ou complètes. Au lieu de déployer une application ou un service entier à chaque fois qu’une modification est apportée, un outil Salesforce CI / CD peut utiliser des métadonnées pour vérifier les nouvelles modifications et ne déployer ces modifications que progressivement, accélérant et simplifiant le développement et mettant l’accent sur la création. Code plutôt que dans la gestion environnement. Cela nécessite une forte conscience de l’état du système et la capacité de faire la distinction entre l’existant et le nouveau.

Sauvegarde et restauration automatiques

Alors que les données Salesforce doivent être sauvegardées, ses métadonnées doivent l’être également. Cela permet de maintenir l’expérience Salesforce, en mémorisant la relation parent-enfant entre les différents points de données Salesforce. Ces sauvegardes doivent être automatisées et faciles à restaurer rapidement. Plus précisément, avec l’arrêt récent de la solution de récupération de données Salesforce, les sauvegardes automatisées des métadonnées sont essentielles. Outre les sauvegardes, les métadonnées Salesforce ont besoin d’un stockage à long terme pour des raisons de conformité.

À mesure que les équipes Salesforce deviennent plus centralisées, les solutions de gestion des métadonnées et des métadonnées sont essentielles pour permettre ce changement. Des outils comme AutoRABIT introduisent une manière fondamentalement nouvelle de développer des applications Salesforce. Utilisez les métadonnées et les méthodologies DevOps de pointe pour transformer la façon dont vos organisations créent et fournissent des applications Salesforce. C’est ainsi que le monde plus large du DevOps et des ordinateurs basés sur le cloud se dirige et influence également le monde Salesforce.

Image suggérée: Pixabay


Affichage des messages:
5


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *