Contrôles professionnels de la productivité et de la sécurité informatique : trouvez le bon équilibre

Productivité versus sécurité informatique – au cœur de la bataille sans fin entre les dirigeants d’entreprise et les responsables de la sécurité informatique.

D’une part, les chefs de produits, les responsables marketing, les directeurs d’usine, les directeurs financiers et autres chefs d’entreprise ont la responsabilité d’effectuer une tâche spécifique. De leur point de vue, la cybersécurité est un problème secondaire qui pourrait entraver leur capacité à effectuer des tâches clés.

Par conséquent, ils investissent le moins de temps et d’efforts possible dans la gestion des risques de sécurité informatique. Et c’est naturel. Les salariés ont tendance à ignorer les activités secondaires qui les chargent d’un travail supplémentaire, mais sans retour à la hauteur de celui de leur activité principale.

À l’autre extrémité du spectre, les responsables de la sécurité informatique considèrent une définition unique de la croissance et de la productivité comme une approche désastreuse. Cela pourrait coûter cher à l’entreprise en raison de failles de sécurité, de censure réglementaire et de perte de réputation.

La poursuite brute de la productivité pourrait avoir des résultats désastreux et tout le travail qui s’ensuivrait pourrait se dérouler si un risque de sécurité était rencontré.Cependant, une trop grande insistance sur les contrôles de sécurité pourrait nuire à la productivité des employés. La bonne chose est que vous pouvez avoir le meilleur des deux mondes. Voici quelques-unes des façons comment.

  1. Séparation des risques de sécurité informatique

La séparation des risques de sécurité informatique implique l’application de nombreux concepts. Le plus important : la segmentation du réseau de l’organisation pour isoler les violations de données et les infections par des logiciels malveillants. De cette façon, un incident de sécurité ne se répercutera pas nécessairement sur d’autres parties du réseau.

Deuxièmement, interdisez le partage de mots de passe de niveau administrateur entre plusieurs utilisateurs. Au lieu de cela, chaque administrateur doit avoir son propre compte pour la responsabilité. Troisièmement, développez une base pour l’activité du réseau et des utilisateurs afin que tout écart par rapport à la règle soit plus apparent.

  1. Adoptez une approche multicouche de la sécurité

Les organisations doivent mettre en œuvre plusieurs niveaux de contrôles de sécurité autour de leurs ressources système et de leurs données. De cette façon, une défaillance à un niveau ne met pas en danger la sécurité des données et du système.

Des exemples de ces niveaux incluent le cryptage, le sandboxing et Outils de prévention des pertes de données (DLP). Avec la sécurité à plusieurs niveaux, les employés peuvent mieux faire leur travail sans se sentir submergés par les tâches de sécurité informatique.

  1. Authentification adaptative

L’authentification multifacteur (MFA) peut rendre difficile l’intrusion d’un attaquant dans le système. Cependant, il introduit des obstacles involontaires qui pourraient frustrer les utilisateurs. Si le personnel doit passer par les MFA chaque fois qu’il a besoin d’accéder aux applications d’entreprise, ce processus affectera en fin de compte leur productivité et leur efficacité.

Au lieu de cela, implémentez des stratégies d’authentification personnalisées. Celles-ci permettraient de contourner certains contrôles de sécurité MFA en fonction de l’activité et du profil de risque d’un utilisateur. Ainsi, si un utilisateur s’était connecté au même appareil quelques heures plus tôt, il peut ignorer les prochaines étapes MFA qui ont déjà été vérifiées plus tôt.

  1. Alimentation correcte

Un accès utilisateur excessif crée des opportunités de risques inutiles. Lorsque les utilisateurs peuvent accéder à un système ou à une fonction dont ils n’ont pas besoin, ce n’est pas seulement une menace pour les données de l’organisation, mais cela peut provoquer des reproches réglementaires. Le risque de menaces intrinsèques à l’information augmente et les pirates peuvent cibler les utilisateurs avec des droits d’accès accrus.

Un approvisionnement inadéquat peut entraîner de la frustration et une productivité réduite qui maintiennent les flux de travail critiques de l’entreprise. Un approvisionnement insuffisant entraînerait également une augmentation des demandes de support technique, libérant ainsi des ressources informatiques qui seraient autrement consacrées à des projets plus vitaux. Une offre inadéquate peut augmenter le risque de partage des informations d’identification, car les employés essaient de faire avancer les choses à tout prix.

Tant l’offre excédentaire que l’offre insuffisante peuvent être minimisées en automatisant le processus de livraison tout au long du cycle de vie de l’utilisateur, de l’embarquement au départ. Vous pouvez également réduire ce risque en adoptant une approche basée sur les rôles où les droits d’accès sont attribués à une fonction ou à un titre de poste plutôt qu’au cas par cas.

  1. Investir dans l’automatisation

Les menaces de sécurité informatique sont différentes et peuvent utiliser différents points d’attaque. En fait, une même menace peut attaquer différents points de contact commerciaux de différentes manières. Pour cette raison, se fier simplement aux employés et aux procédures de sécurité pour protéger les systèmes et les données de l’entreprise peut être insensé. C’est là que l’automatisation de la sécurité informatique peut jouer un rôle plus efficace.

En comprenant les nombreuses attaques et points chauds potentiels, les solutions de sécurité informatique automatisées sont mieux placées pour construire une défense solide contre une variété de menaces en constante évolution.

  1. Sensibilisation continue à la sécurité de l’information

De petites intrusions, sinon insignifiantes, se transforment souvent en violations à grande échelle en raison des connaissances insuffisantes d’une organisation en matière de détection et de réponse rapides. Cette connaissance ne doit pas être limitée aux fonctions informatiques et au personnel de sécurité informatique. Votre sécurité informatique sera probablement plus efficace si vous avez des employés à bord.

Oui, les employés ont tendance à être le maillon faible de la sécurité d’une organisation. Mais en introduisant une formation continue et une sensibilisation à la sécurité pour tout le monde, vous pouvez faire de votre sécurité un atout personnel.

La formation et la sensibilisation à la sécurité ne garantissent pas que tous les employés feront ce qui est requis face à un risque de sécurité informatique. Il peut cependant servir de moyen d’identifier le personnel qui pourrait avoir besoin d’une formation supplémentaire ou qui devrait être soumis à des contrôles de sécurité plus détaillés.

  1. Réaliser des revues régulières de sécurité informatique

Les révisions fréquentes sont un outil important pour capturer et combler les failles de sécurité sans perturber significativement le développement de produits et l’efficacité opérationnelle.

Les avis ne doivent pas être à l’échelle, au niveau de l’entreprise ou trop complexes. Au lieu de cela, restez simple et direct afin qu’ils ne se retrouvent pas dans une routine que les responsables de la sécurité informatique scellent pour le surmonter et le faire.

Au lieu de cela, développez un processus d’examen qui priorise les systèmes et processus les plus sensibles et les plus critiques. Avec lui, vous pouvez détecter et combler les lacunes.

Emballage

Les entreprises existent principalement pour faire du profit. Il est logique d’investir la plupart de leurs ressources dans la vitesse, la fonctionnalité et l’efficacité. Cependant, dans cette entreprise lucrative, il doit y avoir de la place pour la gestion des risques de sécurité informatique.

Toutes les entreprises connaîtront des défaillances de sécurité, des interférences, des vulnérabilités et une surveillance à un moment donné. Dans les grandes organisations, ces événements se produisent plusieurs fois par jour. Sans trouver le bon équilibre entre la poursuite de la rentabilité de l’entreprise et la limitation des risques de sécurité informatique, ils risquent une violation complète des données qui pourrait perturber l’activité, ternir la réputation et entraîner des pertes financières.

Il est essentiel que les organisations considèrent la sécurité et les contrôles informatiques comme un problème informatique, mais comme un problème commercial qui nécessite le soutien des dirigeants d’entreprise, des chefs de produit et de tout le personnel.

Image en vedette : Shutterstock


Vues de la publication :
4


Ézoïquementionner cette annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *